Décret Décret général concernant le délit d'attentat à l'ordination sacrée d'une femme
de Congrégation pour la Doctrine de la Foi, promulgué le 19/12/2007

Texte Latin

DECRETUM GENERALE 

de delicto attentatae sacrae ordinationis mulieris

 

Congregatio pro Doctrina Fidei, ad naturam et validitatem sacramenti sacri ordinis tuendam, vigore specialis facultatis sibi a suprema Ecclesiae auctoritate in casu tributae (cfr. can. 30 Codicis Iuris Canonici), in Congregatione Ordinaria diei 19 decembris 2007, decrevit: 

Firmo praescripto can. 1378 Codicis Iuris Canonici, tum quicumque sacrum ordinem mulieri conferre, tum mulier quae sacrum ordinem recipere attentaverit, in excommunicationem latae sententiae Sedi Apostolicae reservatam incurrit. 

Si vero qui mulieri sacrum ordinem conferre vel mulier quae sacrum ordinem recipere attentaverit, christifidelis fuerit Codici Canonum Ecclesiarum Orientalium subiectus, firmo praescripto can. 1443 eiusdem Codicis, excommunicatione maiore puniatur, cuius remissio etiam reservatur Sedi Apostolicae (cfr. can. 1423 Codicis Canonum Ecclesiarum Orientalium). 

Hoc decretum cum in L'Osservatore Romano evulgabitur, statim vigere incipiet.


Gulielmus Cardinalis LEVADA 

Praefectus  

L. + S. 

+ Angelus AMATO S.D.B. 

Archiep. titularis Silensis a Secretis

 

In Congr. pro Doctrina Fidei tab., n. 337/02

Texte Français

DECRET GENERAL 

concernant le délit d’attentat à l’ordination sacrée d’une femme 

 

Dans le but de défendre la nature et la validité du sacrement de l’Ordre, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, en vertu de la faculté spéciale qui lui a été accordée par l’autorité suprême de l’Eglise (cf. can. 30 du Code de Droit Canonique), en Session Ordinaire du 19 décembre 2007, a décrété: 

Restant sauves les dispositions du can. 1378 du Code de Droit Canonique, soit celui qui attente à conférer l’ordre sacré à une femme, soit la femme qui attente à recevoir l’ordre sacré, encourt l’excommunication latae sententiae réservée au Siège Apostolique. 

S’il s’avère que celui qui attente à conférer l’ordre sacré à une femme ou la femme qui attente à recevoir l’ordre sacré était un fidèle sujet au Code des Canons des Eglises Orientales, restant sauves les dispositions du can. 1443 dudit Code, cette personne sera puni par une excommunication majeure, dont la rémission est réservée au Siège Apostolique (cf. can. 1423 du Code des Canons des Eglises Orientales). 

Ce décret entre immédiatement en vigueur avec sa publication sur L’Osservatore Romano

 

William Cardinale LEVADA 

Préfet

 

L. + S. 

+ Angelo AMATO, S.D.B. 

Archevêque titulaire de Sila Secrétaire

 

In Congr. pro Doctrina Fidei tab., n. 337/02


AAS 100 (2008) 403